Menace de déguerpissement à Labé: Dalein victime d’une mesure… à deux vitesses ?


« Ça ne m’inquiète pas du tout, parce qu’ici contrairement à ce qui a été dit, je me suis pas emparé d’ici, j’ai reçu des arrêtés du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat à l’époque, M. Alpha Oumar Diallo, après que M. Jean Paul Sarr, ministre de l’Agriculture ait fait un courrier pour mettre le domaine à la disposition du ministère de l’habitat, donc j’ai tous les actes qui m’ont attribué le domaine où j’ai construit ma maison. »

Dalein Diallo intervenait ainsi dans la presse locale, après avoir vu la maison du leader politique cochée et donc sur la liste des maisons à démolir dans le quartier Tata2 (Labé). Pendant ce temps, à Conakry, Damaro Camara dispose d’une villa de l’Etat à la Minière, alors qu’il n’est pas ministre en fonction. L’actuel ministre des Finances aussi occupe une maison de l’Etat mais qui lui ‘’appartiendrait’’, lui et le député de la majorité sont dans la même allée. Bien d’autres cas existent : le cas de Keira, de Jean-Marie Doré font légion.

C’est pourquoi, certains estiment que viser la maison de Dalein à Labé n’est qu’un acharnement de trop. Une mesure… à deux vitesses, pour malmener le président de l’UFDG, après ceux qui lui sont proches – les déguerpis de Kaporo rail, Kipe2, etc., – désormais devenus étrangers dans leur propre pays. Dalein sait tout de même qu’il peut être victime comme les autres et sans aucune autre forme de procès. Il est donc inquiet, parce que n’étant pas à l’abri. En dépit des papiers légaux.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.