Rentrée parlementaire : le rêve brisé de Marie Madeleine Dioubaté


Marie Madeleine Dioubatén’aura pas trouvé d’oreilles attentives du côté de l’opposition : ni chez Sydia Touré, ni chez Dalein Diallo. Tous les deux siégeront à la rentrée parlementaire.

Et pourtant, dans une déclaration, Marie Madeleine Dioubatéinterpellait:« Je dirais aux députés de l’UFDG de ne pas siéger à l’Assemblée nationale pour ne pas légitimer le pouvoir en place. Le pouvoir tire sa légitimité du peuple, en n’allant pas siéger à l’Assemblée Nationale, les députés de l’UFDG feront un acte de patriotisme. Ils démontreront au peuple de Guinée, qu’ils sont soucieux de l’avenir de notre pays et qu’ils sont prêts à renoncer à leurs avantages et à leur salaire », avait-t-elle déclaré.

L’opposante estimait alors que : « On ne peut pas légitimer le pouvoir d’un gouvernement qui est en déphasage total avec son peuple, qui a abandonné son peuple dont la misère ne fait que s’accroître, qui n’est pas soucieux de l’avenir de notre pays et qui n’a que pour seul objectif la course effrénée à l’enrichissement. » Elle aura vu son rêve voler en éclats. Mais elle aura eu le mérite d’alerter les opposants. Quitte à se faire gruger.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.