12 milliards GNF pour 12 salles de classe : Mory Sangaré a-t-il empoché des dessous-de-table ?

12 salles de classes du côté de Yattaya, en contre-bas du carrefour SOS sur la route Le Prince, juste après le rond-point de la T6 auraient coûté 12 milliards GNF. Le nouvel établissement n’a ni clôture, ni poubelles, ni accès, etc. De quoi s’interroger la destination réelle de ces fonds. Le ministre du Pré-universitaire, de son côté s’en défend.

« C’est un contrat que j’ai trouvé. Quand on me l’a donné pour signer, j’ai dit que je ne laisse pas passer ce contrat. Il est resté à mon bureau, l’entrepreneur qui avait été autorisé avant moi de préfinancer avait selon lui, fini la clôture. Il était sur les aires de jeux. Ce n’est pas seulement une école de 12 salles de classes, il y a aussi des aires de jeu et d’autres aménagements. J’ai dit pour que je libère le contrat sans avoir à faire du mal à l’entrepreneur, j’ai une condition, on dissocie l’aménagement, c’est-à-dire la clôture, les airs de jeu et autres de la construction des 12 salles de classes et on délocalise  la construction des 12 salles de classes dans une zone de Conakry où on a de la place et on a besoin d’écoles publiques », dit-il chez nos confrères d’africa Guinée.

Mory Sangaré dit par ailleurs  avoir appelé la Directrice des marchés publics « pour lui signifier ça et lui remettre le contrat.  Ce n’est pas payé parce que pour que ça soit payé, il faut que ça revienne à moi encore. » Et de rassurer : « Donc ce n’est pas revenu, ce n’est pas payé.  Et c’est loin d’être payé. »

Nous y reviendrons.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.