Grève des enseignants : le mot d’ordre suivi à Conakry

Le mot d’ordre de grève des enseignants lancé par le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée a été suivi à Conakry. Et ce, malgré l’appel du gouvernement, qui dans un communiqué diffusé dans la soirée du dimanche, invitait les enseignants à se rendre à leurs établissements respectifs tout en leur rassurant des dispositifs sécuritaires pris à cet effet.

Selon le constat de nos reporters, le mot d’ordre de grève a été suivi. Dans la plupart des établissements publics, on dénote une absence des enseignants, même si les élèves ont effectué le déplacement.

Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLEG), qui revendique contre la suspension des deux de leurs camarades et qui exige le paiement de la valeur monétaire du point d’indice au compte du mois de novembre, appelle à une grève illimitée sur toute l’étendue du territoire national.

En attendant la réaction du gouvernement, qui avait menacé des sanctions, le mouvement de grève a été effectif.

Si jamais il n’ya pas entente dans les négociations, des risques des troubles ne sont exclus les jours à venir, car dans certains établissements, les élèves ont été libérés, faute d’enseignants.

Affaire à suivre….

Mariam, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.