Côte d’ivoire : DJ Arafat explique pourquoi il n’a pas été mis en prison

Condamné à 12 mois de prison ferme et d’une amende de 20 millions de francs CFA pour avoir bastonné l’un de ses danseurs, le célèbre chanteur ivoirien DJ Arafat est rentré au pays depuis quelques semaines mais n’a pas été toutefois arrêté.

Après avoir échangé avec la presse en marge d’une série de concerts prévue ce week end, Huon Ange Didier dit Arafat, a abordé la question de sa condamnation et les circonstances qui lui ont valu d’être encore en liberté. Sur ce fait, Arafat remercie la justice ivoirienne tout en affirmant n’avoir jamais été au dessus de la loi.

« Ils pouvaient me mettre en prison mais ils ne l’ont pas fait. Je dis merci à la justice de Côte d’Ivoire et à tous ceux qui ont analysé mon dossier. Je n’ai jamais été au-dessus de la loi », souligne-t-il. Restant toutefois égale à lui-même, Arafat a rejeté les allégations selon lesquelles il aurait fait un arrangement avec la famille du danseur et leur aurait payé une grosse somme pour que la plainte soit retirée. « Je n’ai rien donné à la famille Naï. Et même si je devais donner quelque chose, je crois qu’il faudrait qu’elle me rembourse les 8 ans où j’ai élevé leur enfant.», a-t-il affirmé.

Selon le site ivoirien koaci, « ni les autoritaires judiciaires, sécuritaires et les parents du danseur qu’il a battu n’ont fait aucune déclaration sur la suite de cette affaire 18 jours après que Arafat soit revenu au pays ».

www.benintv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.