Kankan : Des milliers de femmes disent « oui ! » à la nouvelle constitution !

Une grande manifestation de soutien des femmes en faveur de l’élaboration d’une nouvelle constitution a eu lieu ce samedi 27 avril 2019 dans la salle des fêtes de la maison des jeunes de Kankan. Elle a été organisée par une association des femmes de la région, dénommée « Lonkassia », et présidée par la ministre de l’action sociale de la promotion féminine et l’enfance Hadja Mariam Sylla.

Devant une salle bourrée de femmes, Thierno Hadja Mata Camara, présidente de la structure féminine, « Lonkassia », a lancé un appel à la nouvelle constitution.

« La guinée a été colonisée par les français. Mais combien de fois, ces français ont changé de constitution ? Pourquoi pas la Guinée ? On va changer la constitution. Si la physionomie de Kankan et toutes les autres préfectures de la région, a complètement changé, c’est grâce au président de la république. Après la mort du feu président  Ahmed Sékou Touré, la dynamique de développement a été saboté, Après Alpha Condé, qui va poursuivre la nouvel dynamique ? C’est pourquoi, il faut absolument un changement de la constitution». A-t-elle lancé.

En retour la ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance Hadja Mariam Sylla, s’est exprimée en emboitant les pas de la présidente de l’association « Lonkassia ».

« Il faut notre libération économique. Il faut que nous soyons libérées. Que nous soyons extraites de la pauvreté. Battons nous, pour que les femmes soient plus représentées dans nos instances de décision. C’est pourquoi, je le dis ici, la constitution, c’est le consensuel. Il ne s’agit pas de réviser la constitution, il s’agit de changer la constitution. Levez-vous femmes de Guinée, donnez-vous la main et opter pour une nouvelle constitution ». A-t-elle déclaré.    

Par ailleurs, l’occasion a été mise de profil par la coordination du programme d’accompagnement des communautés, pour la protection des enfants, PACOP, pour décliner quelques unes des ses résultats concluants. Il faut croire que ce vaste programme à caractères humanitaire mis sur pied dans la commune urbaine de Kankan en 2017, à mi-parcours touchent 953 bénéficiaires directs dont 769 enfants 353 filles.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.