20 millions USD pour lâcher Dalein

Le RPG serait prêt à débloquer les quelque 20 millions USD que l’Etat doit au patron de Futulec qui par ailleurs se trouve être celui qui fera des rois à la Commune de Dixinn. Mamadou Sylla, président de l’UDG n’a ni infirmé, ni confirmé cette affaire de devises.

Seule évidence : « Il y a beaucoup de propositions. On est en négociation. Je crois que dans un bref délai, ça va avancer plus vite. Je n’ai pas de problème avec le RPG, mon problème c’est avec le Président. S’il décide de faire quelque chose, il le fera. Ce qui est fort possible, s’il revient, c’est possible qu’on se rencontre. Peut-être qu’on va évoquer beaucoup de choses. » Mamadou Sylla précise : « Dans les négociations, il y a beaucoup de choses qu’on propose. Ce n’est pas interdit de le poser. C’est à lui de répondre. Mais ce n’est pas tabou. C’est possible qu’on en parle. » Pourtant, l’UDG sait qu’elle a signé une alliance jusqu’à la présidentielle de 2020.

Depuis longtemps, Dalein reconnait «Une coalition forte» au niveau de Dixinn. Et, « C’est la seule commune où le parti au pouvoir n’a pas présenté des listes parce qu’il sait il ne va pas les gagner. Il a fallu UFR, GPT, PUP et le parti de l’ex-député de l’UFDG Aboubacar Soumah, ensemble pour essayer de barrer la route à l’UFDG mais ils perdent leur temps. Dixinn sera la commune imprenable de l’UFDG. »

Dalein Diallo sait de quoi il parle, car, près de 500 millions GNF avaient été engloutis pour faire basculer le vote. Le député Soumah a lui-même mis la main à la poche avec plus de 60 millions GNF. Lui a juré de faire mordre la poussière à son ex allié. Il a été soutenu par un certain Malick Sankhon qui cesse d’être patron de la Caisse nationale de la sécurité sociale pour se muer en militant dilapidant les fonds sociaux pour la cause du RPG.

Cette bataille d’abord du porte-monnaie symbolise le grand enjeu que représente Dixinn. Mamadou Sylla rejoindra-t-il ses anciens alliés ou il respectera les engagements pris auprès de l’UFDG ?

C’est toute la question.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. bateka dit

    Ca c’est la methode Alpha, lorsqu’il s’agit de corrompre les adversaires politiques l’argent ne manque pas, mais quand les pauvres syndicats demandent une amelioration du traitement des pauvres fonctionnaires
    on parle de caisse vide
    D’ou viennent tout d’un coups les 20 millions de dollars?
    Pauvre guinee qu’as tu fait pour meriter un tel president?
    Que dieu protege ce pays contres ses fils et filles predateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.