21 millions USD disparaissent de la BCRG : un curieux canular !

Encore Alpha Condé. Encore des fonds publics. Encore MSS, dite société de transport de devises. Mais aussi, encore les mêmes fonds ou presque, après ceux de 2104-2015 :  21 millions USD. Si c’est une coïncidence, elle est bien curieuse. Si aussi c’est un canular, il est tout aussi mal venu.

A la première découverte,  Sydia Touré avait demandé une enquête parlementaire, mais sans suite. Il avait pourtant témoigné : «En mon temps la Banque Centrale ne procédait pas à ce genre de transfert. Les transferts se faisaient de manière structurale. Je n’ai jamais été témoin de transfert d’argent liquide pour l’extérieur. » Moins de cinq ans, des révélations font encore état de, cette fois-ci 21 millions USD qui auraient été détournés à la Banque centrale. Aussitôt balancé par Espace FM, Sidya Touré, leader de l’UFR, a commenté cette information sur son compte twitter. L’affaire fait grand bruit, même si le twitt n’est plus visible. Etait-ce lié aux bons rapports tissés avec Baidy, actuel vice-gouverneur de la BCRG, lequel a tout de suite démenti la sortie de ce fonds ? Ou le président de l’UFR s’est laissé aller au gré de sa source d’information ?

De toute évidence, la société de transport des fonds – MSS – n’est pas à son premier essai. Un soupçon pesait sur elle encore avec les autres fonds découverts, il y a quelques années. Et mieux, ces 21 millions USD ne sauraient sortir de nulle part. Il y a certainement une grosse magouille quelque part dont les acteurs présumés écument l’alentour de Sékhoutouréya.  Suite aux premiers 20 millions USD découverts il y a quelques années, voici ce que disait la presse proche d’Alpha Condé, pour ainsi extirper le locataire de Sékhoutouréya.

Lisez plutôt !

-Déjà en 1995 une correspondance de KerfallaYansané, alors Gouverneur, adressée au Directeur de la Douane fait état de « l’exportation de billets de banque étrangers » sur le compte en dollars de la BCRG au crédit Suisse à Zurich. Le montant est de  1 591 072 USD. Le transport à l’époque s’est fait par la KLM.

-En 1996, un Procès-verbal d’expédition de devises constate le transfert de 9 310 USD à la CPR de Paris et de 44 283 200 francs CFA à la BICIS de Dakar.

-En 2004, la BCRG exporte par la RAM (vols AT 526 Conakry-Casa du 4 décembre 2004 puis AT 934 Casa-Zurich du 25 décembre 2004) « trois caisses de valeurs contenant 3 135 000 USD et 830 000 euros ». Ces montants sont destinés aux comptes dollars et euros de la BCRG du Crédit Suisse.

-En 2007, avec la même compagnie aérienne (RAM) et le même trajet (Conakry-Casa, Casa-Zurich), avec six caisse contenant 5 585 000 USD et 2 070 000 euros, la BCRG transfère une fois de plus ses devises sur son compte au Crédit Suisse.

Sydia était pourtant catégorique : « Il y a une chose qu’il faut reconnaître, Lansana Conté n’avait pas pour habitude d’avoir les compte à l’étranger, il en est de même du président Sékou Touré. Ce sont des habitudes qu’on vient de découvrir.  Le Président Conté disait partout, si vous trouvez un compte à l’extérieur et qu’on vous dise que c’est pour moi, prenez le. Et quant à Sékou Touré on peut tout en dire quant au problème d’argent, il n’était vraiment pas mêlé à cela. Il y a aujourd’hui tout un système que nous, nous qualifions de mafieux qui fait que des sommes d’argent sortent de la Guinée de manière totalement inadmissible et inacceptable. »

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.