HOMMAGE A JEAN-MARIE DORE : Hypocrisie, quand tu nous tiens !

 

Ce samedi, la Guinée a rendu un dernier hommage à l’ancien premier ministre de la Transition et leader historique de l’Union pour le progrès de la Guinée (UPG). Couronnant une semaine remplie d’éloges dithyrambiques à l’endroit du défunt, la cérémonie de ce samedi qui se tenait au palais eu peuple a également été essentiellement agrémentée par une succession de témoignages flatteurs sur la vie de Jean-Marie Doré. Et tous étaient là. Alpha Condé, bien sûr. Mais aussi d’autres acteurs de l’opposition comme Cellou Dalein lui-même, de la mouvance, du parlement, d’anciens ministres et de nombreuses personnalités.

Mais tous ont tressé des lauriers à Jean-Marie Doré, présentant celui-ci tantôt comme un patriote, tantôt comme artisan de l’instauration de la démocratie en Guinée. Il semble aussi qu’il a consenti de grands sacrifices pour l’unité nationale. En somme, des portraits dans lesquels on ne retrouve pas la face sombre de l’intéressé. Pourtant, beaucoup de ceux qui ont témoigné devant la dépouille enveloppée dans les couleurs nationales, du vivant de l’ancien PM, n’étaient pas aussi élogieux à son endroit. Tout au contraire, ils ont, selon les circonstances, parlant de lui, dénoncé son inconstance idéologico-politique et son côté fourbe. De même, il est étonnant que des témoignages de ce samedi, personne n’ait regretté que Jean-Marie Doré soit parti sans avoir livré le secret sur le fameux empoisonnement des militants du RPG.

Dans la même veine, on se demande bien comment son rôle trouble durant le premier régime n’ait jamais été mentionné par aucun témoin depuis sa disparition. Comme s’il s’était agi de fermer volontairement les yeux sur le côté plutôt trouble de la vie de Jean-Marie Doré, tout le monde s’est évertué à refaire son image, pour qu’à l’heure pour lui de rejoindre le Seigneur, il passe pour un ange tout blanc.

Une attitude très ancrée chez le Guinéen et qui confine à une hypocrisie qui est de beaucoup dans la commission et la perpétuation de bien de comportements humiliants que continuent de revendiquer les acteurs publics du pays.

Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.