COMPTEURS PRÉPAYES : Alpha Condé lui-même au charbon

Alpha Condé est un président si bien attaché au pouvoir que c’est la seule chose dont l’éventuelle perte peut l’inquiéter. Réputé intransigeant et ferme, le chef de l’Etat est prêt à tout céder pour garder son pouvoir. Naturellement, les Guinéens qui le pratiquent depuis plus de cinq savent cela. Et les responsables actuels de la Guinéenne d’électricité, EDG, viennent de l’apprendre de la plus éclatante des manières.

En effet, à propos des compteurs prépayés, véritable moyen de lutte contre la fraude massive qui a longtemps miné la boite, c’est désormais le chef de l’Etat, lui-même qui, le plus solennellement qui soit, met fin à la réforme. Voyant la gronde anti-compteurs comme une menace en perspective contre sa quiétude (surtout qu’elle a commencé à Kaloum qui abrite le palais de la présidence), le président de la République a lui-même convoqué une réunion au cours de laquelle au nouvel administrateur d’EDG, la nouvelle marche à suivre. En gros, les compteurs ne seront posés désormais qu’au niveau des gros clients (entreprises) d’EDG. Pour ce qui est des usagers individuels, ils peuvent continuer à payer les factures forfaitures que les agents de la boite déterminent selon la tête du client.

Ainsi, les nouveaux responsables d’EDG peuvent, eux aussi, se faire une idée de la difficulté qu’il y a à imprimer du changement en Guinée. Finalement, il n’y a pas que l’incurie et l’incompétence des responsables de telle ou de telle autre agence ou direction. Il y aussi et surtout que le pays est entre les mains d’un pouvoir qui, n’ayant pas le courage nécessaire pour sévir contre des pratiques rétrogrades et anti-développement, fait dans le populisme au risque de perpétuer les pratiques de corruption, de fraude et de gabegie financière.

Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.