ABDOULAYE YERO BALDE : Titulaire de deux postes ?

Officiellement, en vertu du remaniement ministériel opéré au lendemain de l’investiture, le 21 décembre 2015, du président de la République, Abdoulaye Yéro Baldé est ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Mais la grève générale de l’inter-centrale a révélé qu’il est parallèlement vice-gouverneur de la Banque centrale. D’autant que Lounceny Nabé lui-même l’a martelé.
S’il ne s’était agi que de l’action d’Abdoulaye Yéro Baldé consistant à contraindre des banquiers à ouvrir leurs établissements, on aurait dit que M. Baldé n’a pas encore perdu les réflexes de sa fonction antérieure. Mais il n’y a pas que ça. Visé par une plainte pour avoir agi de même et obligé de se défendre, le gouverneur de la BCRG, Lounceny Nabé, essaie de même de disculper son ex-collaborateur.
Il ne trouve rien d’anormal dans le fait qu’Abdoulaye Yero Baldé soit intervenu pour aider à faire rouvrir les banques. D’abord, parce que celui-ci est membre du gouvernement contre lequel la grève est dirigée. Mais en plus, et c’est là que ça se gâte, les agissements de M. Baldé seraient normaux parce qu’il n’a pas encore « passé service ». Autrement, son successeur n’est pas encore désigné. Implicitement, cela voudrait dire que le ministre demeure parallèlement et cumulativement vice-gouverneur de la BCRG.
Si seulement les deux domaines n’étaient pas si éloignés l’un de l’autre.
Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.