Une blogueuse espère que : « le rêve de l’émergence est possible pour les Africains »

Pendant longtemps, la question de savoir si les haïtiens se reconnaissaient comme des Africains a taraudé les esprits. Notre rédaction a rencontré Emma, une blogueuse d’origine haïtienne pour une question de vérification   et pour savoir quel œil elle porte sur le continent

Emma, la vingtaine bien sonnée appartient à la sphère de bloging de Rfi Mondoblog. Sourire aux lèvres, Emma reconnaît que les haïtiens sont bel et bien des descendants d’Afrique :

« Déjà nous les haïtiens, nous sommes très intéressés pour l’Afrique. Au départ, il y a eu plusieurs africains qui ont été captivés et vendus pendant la traite Negrière et transportés aux Antilles. Et là, la corne d’Haïti s’est formée suite à la révolution de ces esclaves. Donc, nous sommes des descendants d’Afrique qui viennent du Benin, de la Guinée et tant d’autres pays. Nous avons toujours cette attirance là vers l’Afrique. Dans nos coutumes aussi, il y a un tas de choses qui viennent de l’Afrique que nous essayons tant bien que mal d’identifier.» 

 Au cours d’une formation  des Mondoblogueurs de Rfi qui s’est tenue  à l’agence universitaire de la francophonie  de Dakar au mois de novembre dernier  , Emma a affiché  son  intérêt à palper  les  similitudes  et  différence culturelles de  ses  pairs : « La première chose que j’ai faite. Je ne sais pas si c’est bien ou mal, j’ai essayé de voir les similitudes qu’il y a. Qu’est-ce que nous faisons de la même façon ? Qu’est-ce que nous faisons différemment ? Par exemple, j’ai demandé à tout le monde, si je leur disais que je suis africaine de quel pays je viendrais. C’est vraiment de connecter et de voir en quoi est-ce que je suis africaine.» 

De la France où elle fait son master en économie appliquée, elle suit rarement l’actualité guinéenne mais s’intéresse de près à celle congolaise qui occupe la Une des grands médias : « Je ne suis pas personnellement bien informée de ce qui se passe en Guinée, mais je suis de prés ce qui se passe au Congo. Je sais qu’il y a une crise là-bas, je suis le Rwanda qui est en train de se développer. J’ai rencontré des blogueuse et blogueurs qui viennent de la Guinée et j’ai entendu qu’ils ont fait quelque chose d’extraordinaire pendant les élections de 2015. Je trouve bien que les jeunes essaient de changer les choses.»

Pour changer le décor actuel et inverser les tendances, Emma estime que la jeunesse africaine doit pleinement jouer son rôle : « Je pense que vous avez l’avantage d’être plus exposé du reste du monde que vos parents l’étaient. Tous vos modèles et repères sont les africains. Vous voyez comment ça se passe ailleurs et le changement ce n’est pas un rêve. Il y a des pays qui étaient pauvres au même niveau que d’autres moins développés, ils ont pu se développer dans l’espace de 50 ans, donc le rêve de l’émergence est possible pour les Africains et vous les jeunes vous êtes plus conscient de cela. Vous pouvez bien apporter un changement si vous le voulez.»

Sally Bilaly Sow pour www.kababachir.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.