KINDIA : Le pseudo-djihadiste mis aux arrêts

Pour s’être amusé avec un sujet aussi sensible que le terrorisme, le type qui avait joint nos confrères de Guineenews pour proférer des menaces d’attentat contre la Guinée, risque d’avoir très chaud. En effet, très facilement identifié et arrêté, il n’a pas mis du temps à reconnaître les faits à lui reprochés. Pour sa défense, il allègue avoir voulu tester le dispositif de riposte anti-terroriste guinéen. Un argument qui ne risque pas de le sortir de sitôt des griffes des services de sécurité.

Pourtant, il s’agirait bien d’un Guinéen d’origine libanaise. Beaucoup de membres de sa famille seraient également identifiés. Mais ces éléments ne suffisent pas à le disculper. De fait, la nouvelle approche dont usent les terroristes est de se servir des recrues locales pour frapper.

Une stratégie destinée notamment à contourner la surveillance accrue des zones frontalières. D’ailleurs, indépendamment de ses accointances réelles ou non avec des organisations criminelles, on peut légitimement lui reprocher la panique qu’il a provoquée à la dimension de tout le pays. En effet, dans un contexte régional fortement marqué un regain particulier des attentats terroristes et au lendemain de menaces formellement brandies par des responsables connus du djihadisme, son canular (s’il en est vraiment un) a inquiété plus d’un en Guinée et certainement au-delà.

Pour tout cela, il devra longtemps avoir à répondre à un certain nombre de questions.

Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.