Menace terroriste : « On n’est pas assis bras croisés »

Suite à la menace terroriste qui planerait désormais sur la Guinée, les autorités administratives, préfectorales et communales de la ville de Labé ont tenu une réunion en début de semaine pour prendre des dispositions nécessaires.

Le gouverneur de région Sadou Keita, revient sur l’objectif de la réunion : « J’ai reçu un message de Monsieur le ministre de l’administration du territoire qui m’annonce que les djihadistes ont passé un message qu’ils vont attaquer notre pays d’un moment à l’autre. Aussitôt, j’ai appelé une réunion de sécurité et j’ai analysé le message avec la commission régionale de sécurité »

Quant au Préfet de Labé, le Commandant Mamadou Lamarana Diallo, il affirme que : « Toutes les dispositions sont prises pour essayer de renforcer la sécurité au niveau de la préfecture et de la région. En ce qui concerne la préfecture, nous envisageons plusieurs points, pour pouvoir résoudre ce problème pour ne pas que nous soyons surpris et donc soyez sûr et certains ,qu’on n’est pas assis bras croisés ».

Selon plusieurs observateurs, des imams barbus de Labé seraient fichés par les services de sécurité et des militaires du camp Elhadj Oumar Tall font des patrouilles nocturnes depuis quelques jours.

Sally Bilaly Sow, correspondant Kababachir.com à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.