9 434 déguerpis à Kaporo rails : du déni au mépris !

Rien ne pourrait justifier le rire aux éclats, le déni et le mépris suite au déguerpissement chaotique et maladroit des quelque 9434 concitoyens à Kaporo rails. Pour les uns, ce sont des opposants ou plutôt proches de l’opposition qui ont été ciblé et jetés à la belle étoile, au gré des intempéries. Pour les autres, c’est tout sauf des sans-abris, puisqu’avertis.

L’un ou l’autre cas, l’assistance humanitaire apportée par l’Etat, à quelque 983 Léonais, dont 308 femmes à Benty, à Forécariah semble donner raison aux victimes et à leurs proches estimant qu’elles sont sujettes à du mépris et du déni. Le gouvernement tente de trouver une parade. Au niveau du RPG, on peine tout aussi à justifier cette politique ‘’d’aider les autres et jeter en pâture ses propres citoyens’’.

Pour le parti au pouvoir, « tout le monde sait que Kaporo-rails est une zone réservée. Toi, tu sais qu’on doit construire une école publique ici, toi tu vas faire ta maison là-bas. Si on enlève, qu’est-ce qu’on peut faire pour toi ? Je n’ai rien à dire sur ça », réagi, à Guinée matin, le Monsieur sextape du RPG. Selon M’Bany Sangaré,  « Si des voisins ont des problèmes ou des difficultés dans leur territoire et qu’ils viennent vers leurs frères et voisins, c’est normal que le gouvernement guinéen fasse quelque chose. Le gouvernement a fait des choses à la hauteur de ses moyens. Donc, c’est normal que les gens de la Sierra-Leone soient assistés. » Et par ricochet, anormal d’aider ses propres citoyens.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.