Malick Sankhon et Kassory: l’idéal, c’est qui?

Selon toute vraisemblance, le choix porté sur Kassory Fofana, déjà en maille à partir avec l’autre berceau du RPG (Kankan), est tout sauf unanime. Venu dans le sérail restreint du RPG dans les conditions rocambolesques et toutes les acrobaties qu’on a vues, IKF ne semble point incarner le statut idéal du directeur de campagne du parti au pouvoir.

Plus porté sur l’autre façon de mener une campagne, à l’américaine, impliquant les réseaux sociaux. Sauf que l’électorat est pour l’essentiel analphabète. Loin de chercher des poux sur des crânes rasés, nombreux militants du parti au pouvoir y compris des ministres de la République auraient souhaité voir le géniteur du CRAC, Malick Sankhon piloter la campagne du RPG. La raison est toute simple : il lui suffisait juste de dynamiser tous ces cercles du CRAC implanté jusque dans les méandres de la Guinée et d’ailleurs. C’est un grand habitué de ce genre de jeu. Moins académique et solennel peut-être, Malick trouvé ce dont il rêvait : prouver ces capacités à servir le RPG.

 Certes, il avait pensé pouvoir tout gagner à travers des billets de banque et autres Kaloum et ailleurs pour justifier son militantisme acharné à l’endroit du parti au pouvoir, lors des législatives. Mais, les choses se sont soldées par un échec des plus historiques : le RPG perd la Commune de Kaloum et bien d’autres circonscriptions pour autant données pour favorites. MalickSankhon n’a rien trouvé pour justifier le naufrage.

La présidentielle approche. Alpha Condé lui a déjà renouvelé sa confiance en le confirmant à la tête de la CNSS. Un boulevard s’ouvre. Des chevaliers de la République au CRAC. Le raccourci est saisissant. Mais en politique tout est bon pour s’accrocher à un poste. Un mouvement constitué de jeunes rompus à la propagande, sous la coupole de son lieutenant Kader Diané. « Pour ce qui est des sources de financement du CRAC, en plus de l’apport de Malick Sankhon, de grosses huiles comme Kerfalla Person Camara connu sous ses initiales KPC, PDG de Guicopres ainsi que certains hommes d’affaires libanais, mettraient la main à la poche, en faveur de ce mouvement, qui n’est tout de même pas le seul à être sur le terrain de la propagande, en faveur de la réélection du président lors de la prochaine élection. Un autre mouvement dénommée MR15 s’est annoncé du côté de Tombolia. La liste est loin d’être exhaustive. »

Malick Sankhon devrait donc réussir mieux que Kassory… Mais, après tout, c’est une histoire d’opportunistes, de caciques et de faiseurs de roi. Trop serré pour se faire voix.

Jeanne Fofana,www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.