Présidentielle : Sydia Touré craint ‘’un processus électoral vicié’’

« J’espère que les élections seront tenues à date. Mais ce qui m’inquiète de plus, c’est le fait qu’on se serve d’Ebola pour traficoter les listes électorales. Faire toutes ces opérations au niveau de la CENI sans consensus, ne pas respecter les engagements qui ont été pris, ne pas signer les accords qui ont été négociés en juin avec le ministre de la Justice. Tout ceci risque d’aboutir sur un processus électoral vicié. »

 Le président de l’UFR fait ainsi cette sortie dans la presse au moment même où Ebola est pris par le gouvernement comme une motivation pour reporter à quelques mois la tenue de la présidentielle. Pourtant, « Je dois dire que dans ces conditions, l’opposition n’acceptera pas. Et si nous n’avons aucune autre solution, nous retournerons dans la rue » Or la rue a toujours coûté à l’opposition des dégâts humains et matériels, pendant et après les manifestations. L’opposition en sait quelque chose pendant qu’elle s’achemine vers cent morts par balles ou blessures graves. Pour sa part, Alpha Condé estime que la lutte qui vaille, c’est celle liée à Ebola. Une réelle friction est à craindre dans les mois à venir.

Jeanne FOFANA, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.