« 98 manifestants plus 12 gendarmes et policiers ont été tués », selon le RPG

On a rarement entendu parler d’autres victimes issues des rangs de forces de l’ordre lors des marches pacifiques voulues par l’opposition mais sans cesse réprimées dans le sang. Cette fois-ci, près de dix ans après, c’est Damaro Camara qui annonce qu’il y a exactement 98 manifestants qui ont été tués, pour l’essentiel, sur l’Axe au cours, pendant ou après les marches.

Les autres statistiques sont liées aux « 12 gendarmes et policiers ». Pourtant, le même Damaro reconnait : « Tout citoyen guinéen a le droit de manifester pacifiquement. Si on fait de la violence c’est une atteinte à l’ordre public. Et l’État a le droit de rétablir l’ordre public. » Mais, s’agissant de la tentative d’assassinat de Dalein Diallo, le député RPG banalise et s’attaque plutôt à la victime accusant le président d’être derrière les manœuvres attentant à sa vie. « C’est irresponsable », préfère déclarer Damaro Camara. Avant de faire semblant d’appeler au calme, sans justice : « Nous sommes tous interpellés de trouver autre chose pour que les Guinéens puissent se parler parce que ce qui se passe n’honore personne»

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.