A Bursa, la Turquie célèbre tous les jours ses poètes subversifs disparus

Le régime du président Erdogan emprisonne intellectuels et journalistes ? Dans l’ancienne capitale ottomane, les auteurs incarcérés pour leurs écrits dans les années 1930 et 1940 sont lus chaque jour sur la place de la mairie de Nilufer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.