A peine limogé, Me Abdoul Kabélé Camara dans l’arène politique

L’ancien ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Me Abdoul Kabélé Camara, vient de prendre la tête d’un parti politique. Le Rassemblement Guinéen pour le Développement(RGD).

La cérémonie du lancement a eu lieu ce mercredi dans un complexe hôtelier à Conakry en présence d’imminentes personnalités dont l’homme d’affaire Diallo Sadakaadji.

Cette entrée en politique de l’ancien ministre de  la Sécurité, de la Défense et des Affaires Etrangères, intervient 5 mois après son départ du gouvernement.

« J’accepte solennellement ici et maintenant le choix porté sur ma modeste personne pour présider aux destinées du Rassemblement Guinéen pour le Développement. En conséquence, j’invite toutes les forces vives et les forces sociales à se joindre à nous pour relever ce défi au bénéfice de notre chère Guinée. Chers compatriotes, il est grand temps pour nous guinéens de rompre définitivement avec le cycle infernal de la mal gouvernance, des crises institutionnelles quasi permanentes qui mettent en péril la jeune démocratie de notre pays. », a indiqué le désormais Président de RGD.

Poursuivant, l’ancien ministre jette un coup d’œil à la crise qui mine la Cour Constitutionnelle : « Nous venons de vivre un évènement malheureux au niveau de la plus haute juridiction de notre pays, la Cour Constitutionnelle, c’est extraordinaire. Que Dieu nous éloigne à jamais de telles situations. », a-t-il souhaité.

Avant de terminer son allocution, Me Abdoul Kabélé Camara, appelle les guinéens à lutter farouchement contre l’ethnocentrisme : « Nous devons rompre avec le communautarisme, renoué avec le travail en mettant l’accent sur la rigueur, la justice et la solidarité. C’est à ce prix et ainsi seulement que chaque guinéen pourra s’écrier mon pays, ma fierté. », a-t-il rappelé.

En attendant de savoir son positionnement politique, de nombreux observateurs s’interrogent sur ce revirement de situation de ce proche d’Alpha Condé, à moins de deux ans de la fin du dernier mandat pour le locataire du palais Sékhoutouréya.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.