Abdoulaye Bah (UFDG) : la longue fin d’un jusqu’au-boutiste ?

Abdoulaye Bah de l’UFDG Kindia vit depuis peu, une longue et insoutenable fin, dans une rêverie jusqu’au-boutiste, alors que son équipe semble se désintégrer tous les jours – quel que soit le motif invoqué – au compte du parti au pouvoir.

Le Maire déchu de Kindia ne s’avoue pas vaincu. Malgré l’installation du nouveau Maire issu de l’UDG, suite à une mauvaise lecture voire une incurie de l’UFDG. Abdoulaye Bah a perdu. Il semble lutter seul comme un beau diable. Le parti dont il est issu ne parle même plus de Kindia, comme il a compris que tout est perdu. Ni Dalein, ni ses cadres n’évoquent le cas de Kindia. Le jeu est fait. Encore une fois, Abdoulaye Bah doit se résoudre à le comprendre, à son corps défendant. Et se rappeler qu’il y a bien d’autres joutes électorales dans les deux ans, voire un an à venir. Mais, déclarer aujourd’hui que tant qu’il n’est pas installé aucune taxe ne sera payée, cela relève d’une illusion.

Refusant de courir seul après une victoire enlevée, Abdoulaye Bah se contente de justifier le départ de certains membre de son équipe : «Les trois conseillers dont on a longuement parlé dans les médias, qui ont été présentés, fanfare battante, à l’assemblée générale du RPG ne sont nullement partis. Ils sont de l’UFDG et ils resteront de l’UFDG. Mais, comme vous le savez, nous sommes en Guinée, on ment qu’au menteur. Si vous aimez le mensonge, évidement, vous serez largement servi. »

C’est dire que Fodéya Bangoura, Alseny Brèle Soumah, OudouSakho etIbrahima Sory, alias ‘’Banna’’ ne constituent nullement un souci majeur pour Abdoulaye Bah. A chacun, il a décrit le profil et rappelé son appartenance ou pas à l’UFDG. Il a, de passage, flétri les agissements du ministre Taliby Sylla, jouant les trouble-fêtes. Suffisant pour ne pas s’avouer vaincu ?

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.