Abidjan : réactions après la condamnation de Guillaume Soro

En Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, ancien Premier ministre et ex-président de l’Assemblée nationale a été condamné en son absence à la prison à perpétuité ainsi que dix-neuf de ses proches.

Guillaume Soro, ancien premier ministre et ex-président de l’Assemblée nationale.

Le verdict de ce procès qui a duré environ un mois était très attendu. L’ancien président de l’assemblée nationale de Côte d’ivoire a été finalement reconnu coupable d’atteinte à la sûreté de l’Etat et condamné à la perpétuité pour atteinte à la sureté de l’Etat.

A la sortie de la salle d’audience, maître Abdoulaye Ben Méité, qui représentait l’Etat de Côte d’Ivoire s’est dit satisfait. 

‘’Pour nous, il s’agit d’une très bonne décision. Cette décision est conforme à la confusion de preuves discutées à l’audience. Des aveux ont été faits, force reste à la loi, c’est la justice qui a triomphé‘’, déclare maître Abdoulaye Ben Méité . 

Réaction de défense

Pour sapart, maître Raoul Gohi Bi, l’un des avocats de la défense de Guillaume Soro, dénonce la décision de justice et entend faire appel. Pour lui, le droit n’a pas été dit dans ce procès. 

‘’Voilà quelqu’un qui n’a point été inculpé et qui est jugé et condamné par contumace. C’est ces grossièretés juridiques qui nous emmènent à faire appel.  Et si nous faisons appel, c’est parce que nous disons qu’en appel ce sont des juges plus sages. Donc il faut évidemment qu’ils nous aident à rétablir le droit.’’

Elfenbeinküste Abidjan Gerichtsgebäude

Si pour l’instant, la classe politique reste muette sur ce verdict, dans les rues d’Abidjan, les personnes interrogées ont des avis partagés. Certains estiment que Guillaume Soro mérite bien ce qui lui arrive, d’autres pensent que le processus de réconciliation, mis sur les rails avec le retour de l’ancien président Laurent Gbagbo, vient de prendre un nouveau coup. 

‘’Je pense que la justice est en train de faire son travail. Donc si Soro Guillaume mérite la prison à perpétuité, donc que la justice se prononce comme elle le fait maintenant.’’

‘’La condamnation de monsieur Soro Guillaume et plusieurs de ses proches, la dissolution de son mouvement politique sont très durs. J’aurai souhaité que nous n’arrivions pas à là. Car ces décisions-là, ne sont faites pour favoriser la réconciliation nationale.’’

‘’Voici un procès de la honte, où des personnes innocentes sont présentées à la barre. Et aujourd’hui on vient nous donner un verdict, où on donne la perpétuité à un acteur politique en Côte d’Ivoire. C’est du jamais vu, dans un état soit disant de droit. Où allons-nous ? Pourtant nous parlons de réconciliation.’’

Dissolution du parti de Guillaume Soro

Un mandat d’arrêt international a été décerné contre Guillaume Soro et cinq autres de ses proches en exil. Son parti politique, Générations et peuples solidaires (GPS), est également dissout. 

Sur sa page Facebook, l’ancien président ivoirien Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, a appelé urgemment à un dialogue national inclusif afin dit-il de trouver ensemble le chemin du pardon et de la réconciliation.

Source: dw.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.