Aboubacar Soumah et l’UFDG : ces 45 milliards GNF d’Alpha Condé pour débaucher le député…

Le député UFDG de Dixinn avait voté contre le point 2 de l’accord modifiant le code électoral dont réclamait à cor et à cris sa famille politique : le parti de Dalein Diallo. Depuis ce geste qualifié de démocratique pour certains et maladroit pour d’autres alimente la polémique.

Un boulevard dont veulent se servir des sous-marins des partis adverses y compris l’UFDG elle-même, pour créer un problème où il n y en a pas : mettre en mal le député avec sa famille politique, l’UFDG. Ils cherchent donc à prononcer le divorce entre les deux parties. Seulement, l’élu, lui, renouvelle son attachement à son parti et à son leader, Dalein Diallo. Mais sans jamais regretter le vote de la discorde. Pour lui, ce qui compte, c’est la conviction politique et pour l’instant, il dit l’avoir.

Dans la presse locale, le député UFDG rend un hommage mérité au président du parti et, la main sur le cœur, il déclare que personne ne peut l’exclure de l’UFDG et poursuit-il, je ne quitterai pas l’UFDG, tant que mon objectif qui est celui d’aider Cellou Dalein à être président de la République n’est pas réalisé. Une révélation tout de même : ce sont ces 45 milliards GNF proposés par Alpha Condé pour débaucher cette voix de l’UFDG. Mais l’homme a réussi à résister à la tentation, arguant qu’il se bat pour un idéal et mieux, « Je ne sais pas trahir. Sinon Alpha Condé m’a demandé de le soutenir mais j’ai refusé, il m’a envoyé une délégation en 2015 pour être gouverneur de la ville de Conakry avec un budget de 45 milliards GNF. »

Il reste que « Je ne quitterai pas Cellou Dalein tant qu’il n’arrive pas à Sékhoutouréya », pouvait-on lire dans Le vérificateur, un journal de la place citant le député, alors invité d’une radio locale. Ceux qui s’attendaient au divorce peuvent donc encore patienter jusqu’au jour où les poules auront des dents.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.