Quand Aboubacar Soumah prêche la constance…

Il sait pertinemment qu’il n’est pas un homme politique constant. Mais Aboubacar Soumah, lors de sa dernière sortie médiatique faisant état d’une alliance avec Sydia Touré a rappelé que : « Nous sommes à la recherche d’hommes de convictions. Si ce sont de simples militants, ils peuvent m’aimer pour ce que je fais. Mais s’ils viennent à cause des valeurs que nous partageons, ils deviennent des hommes de convictions. Et même si je quitte la tête du parti, ils peuvent y rester. »

Aboubacar Soumah est tout sauf constant. On se rappelle, dans la presse locale, le député UFDG rendait un hommage mérité au président de l’UFDG et, la main sur le cœur, il déclarait que personne ne peut l’exclure de l’UFDG et poursuivait-il, je ne quitterai pas l’UFDG, tant que mon objectif qui est celui d’aider Cellou Dalein à être président de la République n’est pas réalisé.

Il était allé jusqu’à faire une révélation: ce sont ces 45 milliards GNF proposés par Alpha Condé pour débaucher cette voix de l’UFDG. Mais l’homme a réussi à résister à la tentation, arguant qu’il se bat pour un idéal et mieux, « Je ne sais pas trahir. Sinon Alpha Condé m’a demandé de le soutenir mais j’ai refusé, il m’a envoyé une délégation en 2015 pour être gouverneur de la ville de Conakry avec un budget de 45 milliards GNF. »

Il reste que « Je ne quitterai pas Cellou Dalein tant qu’il n’arrive pas à Sékhoutouréya », pouvait-on lire dans Le vérificateur, un journal de la place citant le député. Jugez-en

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.