Aboubacar Sylla à la mouvance : les subtilités politiciennes des NFD

Aboubacar Sylla président de l’UFC et membre de l’opposition républicaine est soupçonné d’être mal à l’aise dans sa posture actuelle. Il pourrait bien glisser vers la mouvance. C’est du moins les subtilités politiciennes des NFD de Mouctar Diallo. Mardi matin, le vice-président de cette autre formation politique, alliée d’autrefois de l’UFDG était sur les ondes d’une radio privée.

Macka Baldé a insinué le manque de constance du leader de l’UFC et les circonstances hasardeuses qui l’ont amené dans l’opposition, après son départ du gouvernement de transition. Ces subtilités viennent tout de même s’ajouter aux indices qu’affiche l’UFC. Sylla fulmine et fait un procès à l’opposition, par média interposé. Il saque Dalein qu’il qualifie de leader conventionnel. Auparavant, la mouvance en embuscade guète particulièrement Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition républicaine et président de l’Union des forces du chargement désormais très mal en point avec son statut de porte-parole qui semble lui prendre, selon lui, tout le temps, abandonnant son propre bébé : l’UFC.

Depuis, de longs mois en effet, la mouvance drague Aboubacar Sylla. Et celui qui insiste le plus, c’est bien BantamaSow. Extrait : « J’avais interpellé Aboubacar Sylla qui fait la fierté de tous les hommes politiques de ce pays de quitter ce côté et aujourd’hui, il a entendu. Les autres ont également compris et les jours à venir, beaucoup  vont le laisser parce qu’ils ont compris qu’il est violent. Il (CellouDaleinDiallo) veut semer le bordel dans le pays en pensant que quelque chose va arriver. Mais il se trompe, rien n’arrivera, s’il provoque la violence, il sera la première victime. Nous, nous sommes sereins. Nous disons à nos militants de rester mobilisés, vigilants. »

 Certains soupçonnent déjà Aboubacar Sylla de vouloir mordre à l’appât, après des mois d’atermoiements. Mais très vite, son parti anticipe : « Nous, à l’UFC, le président Aboubacar Sylla reste et demeure le porte-parole de l’opposition républicaine. Et deuxièmement, l’Union des forces du changement reste membre à part entière de l’opposition républicaine. »  Les NFD met tout de même au défi l’UFC : « Dans deux ans, on verra bien qui est dans l’opposition et qui ne l’est pas. » Un clash à l’horizon entre ces deux ex alliées de Dalein Diallo.

 

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.