Absence de têtes de liste du RPG : la CENI a-t-elle piégé des opposants ?

« Quand vous regardez le spécimen, c’est le RPG-Arc-en-ciel seulement qui s’est comporté de cette manière-là. Je ne suis pas d’accord qu’un parti politique dans ces élections-là, n’ait pas une tête de liste clairement identifiée. Sinon, chacun de nous aurait mis son logo et le débat serait clos. »

Le président de l’UFR est remonté contre le RPG, à cause notamment, on l’a compris, de l’absence de têtes de liste identifiable sur les bulletins. Or, estime l’UFR, « Les gens doivent savoir pour qui ils votent et quel est le programme de celui qui est censé être candidat à leur commune. Je poserai la question à la CENI aujourd’hui-même et je vais m’informer pour savoir quelles sont les dispositions qui peuvent être prises pour cela. »

A sa suite, Makanéra Kaké a crié à la dictature : « Ce n’est ni plus ni moins que l’expression la plus éloquente de la dictature du Pr Alpha Condé qui veut neutraliser toutes les institutions du pays. » Il est allé jusqu’à demander aux citoyens de boycotter les listes du RPG.

Pour sa part, la CENI, à travers Etienne Soropogui tranche : « Si vous regardez les dispositions du code électoral, vous ne verrez nulle part, l’obligation qui est faite aux différentes entités de fournir des photos de têtes de listes. Au niveau de la CENI, nous avons demandé à ce que les partis nous fournissent les photos des têtes de listes pour des questions de convenance liées notamment à la conception des bulletins. Dans le guide de gestion des candidats, nous avons fait référence à l’article 107 du code électoral. A cet article, sur le bulletin, le législateur voulait que n’apparaissent que la dénomination de l’entité qui compétit et l’emblème. Aucune autre indication sur la photo de tête de liste. A l’article 142 du code électoral, la photo de tête de liste est facultative. Nous avons finalement décidé sous la requête du RPG de supprimer à la fois les noms et les photos de ces têtes de listes qui ne devaient figurer sur les bulletins. »

 

A bon entendeur salut !

 

Jeanne Fofana

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.