Accès aux médias publics : l’UFDG crie à la censure !

C’était prévisible. C’est arrivé. L’accès équitable des candidats à la présidentielle au niveau de la télévision nationale commence déjà à faire des vagues. C’est ainsi que l’UFDG a crié à la censure. Dans un communiqué rendu public, le parti de Dalein Diallo informe « que l’élément de CellouDalein Diallo a été censuré ce vendredi 11 septembre dans le journal de campagne de la RTG. » Et du coup, l’UFDG dénonce ce qu’elle appelle « un déni de la liberté d’expression qui repose sur la diversité d’opinion. »

« C’est encore la preuve que le petit roi ne supporte pas la critique, alors que tous les Guinéens (n’étant pas tous ses courtisans) ont le droit de le considérer comme un mauvais Président. Ce que nous n’arrêterons pas de répéter tout au long de la campagne. Comment le Président de la République peut-il se prétendre démocrate, quand il ne supporte pas que le principal candidat de l’opposition et la jeunesse de son pays le fustigent ? », rapporte un communiqué du parti. Partant, « Nous appelons tous les contres pouvoirs (la presse, la société civile (ONG) à dénoncer la répression des droits les plus fondamentaux des citoyens et citoyennes de Guinée. »

 Que peut-on s’attendre de la réaction de la HAC, de la TV nationale, etc. ? Rien parce qu’elles sont soutenues par les autorités de la place. On peut juste s’attendre peut être à une méfiance, pas plus. Le jeu est connu : se pencher vers le RPG, le reste ne compte pas.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.