Accident d’Antag : la SOGAM sommée de rembourser les victimes !

« Je prie pour tous ceux qui sont décédés et blessés dans cet accident dont je suis l’auteur. Je leur demande pardon. L’accident est survenu pendant que je ne savais pas si ça allait arriver ce jour ».

Ainsi plaidait coupable, hier le chauffeur du camion qui a fait 12 morts, le 15 novembre à Antag. Un mois après ce drame, l’auteur de l’accident Mohamed Keita a comparu ce lundi au tribunal de première instance de Mafanco. Il est ainsi poursuivi pour homicide involontaire, coups et blessures involontaires et dommages à la propriété. Mohamed Keita reviendra sur les circonstances de cet accident : « je quittais Sonfonia pour l’aéroport. Sur la colline au niveau de Enta, j’ai vu un camion garé, au même endroit une moto venait vers moi et j’ai voulu l’éviter, c’est ainsi que le véhicule s’est renversé dans le caniveau au niveau du marché de Enta. Quand l’acte s’est produit, je suis directement parti me rendre à la gendarmerie. La perte est énorme, je demande pardon aux victimes. »

Il n’en fallait pas plus pour que le procureur du tribunal, « d’excès de vitesse » qui est à l’origine de ce drame. A ce titre, il requiert « trois ans de prison ferme et au paiement de 500 mille GNF d’amende. Vous confisquez le permis de conduire du prévenu pour une période de 5 ans. Vous recevez les parties civiles dans leur constitution, tout en condamnant la société SOGAM au remboursement des victimes ».

La suite, ce mardi.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.