Accord politique obtenu : l’UFDG reste sur ses gardes !

Tout monde semble unanime sur l’opportunité de se retrouver autour de la table du dialogue politique. Tout le monde est aussi soulagé d’avoir trouvé une issue négociée de sortie de crise postélectorale. Malgré des insatisfaits militants de part et d’autre. Au niveau de l’UFDG, on est échaudé. Sans cesse et à toutes les sorties d’un dialogue politique. Cette première formation politique d’opposition reste donc sur ses gardes.

De l’avis du conseiller politique de Dalein Diallo, l’accord politique qui vient d’être signé entre l’opposition et le RPG est le nième accord.  Et Ousmane Gaoual Diallo d’ajouter : « Nous espérons que celui-ci sera suivi d’effets. Parce que la non observation des précédents accords a été l’une des sources d’exacerbation des tensions entre ces deux entités politiques dans notre pays et de par là même, qui a eu des conséquences extrêmement néfastes sur la confiance entre les acteurs et sur le fonctionnement normal de notre pays. Ce qu’il faut, c’est que le pouvoir prenne conscience que sa parole publique engage l’autorité de l’Etat, engage la responsabilité des acteurs publics, le Chef de l’Etat en premier et la responsabilité du Premier ministre, Kassory Fofana, qui est chargé par l’article 58 de la Constitution de faire en sorte que les accords politiques soient appliqués. »

L’UFDG émet l’espoir selon lequel que cet accord s’il est appliqué au pied de la lettre va soulager plus d’un Guinéen déjà lassé des activités politiques. C’est mieux que la confrontation.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.