ACCORD SUR LES DELEGATIONS SPECIALES : Sidya Touré fait-il de la récupération ?

Serait-on vite allé en besogne en concluant que la rencontre entre Sidya Touré et Alpha Condé aura plus d’impact sur le processus électoral que celle entre le chef de l’Etat et Cellou Dalein Diallo ? Peut-être bien. En tout état de cause, de ce qui filtre des milieux de l’opposition, le leader de l’Union des forces républicaines (UFR), lui-même, n’est pas parti du palais Sékhoutouréyah avec un trophée qui justifie que son entretien avec le chef de l’Etat soit aussi célébré qu’il l’est actuellement. En tout et pour tout, ses propres acquis se ramènent aux propositions de la mouvance présidentielle au sujet de la CENI et du fichier électoral, qui ont été portées à sa connaissance. En ce qui concerne les délégations spéciales, plusieurs voix au sein de l’opposition s’accordent à dire que l’accord était déjà formellement obtenu. Le leader de l’UFR ferait simplement dans de la récupération.
En effet, selon des informations émanant de l’opposition et dont les auteurs se refusent à s’exprimer publiquement au risque, disent-ils, d’en rajouter à la controverse au sein de cette opposition, il y a de cela quelques jours que l’accord sur la recomposition des délégations spéciales. Il serait le fruit d’une négociation informelle à laquelle aurait pris part l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies en Afrique de l’ouest, Mohamed Ibn Chambas. Ce seraient, d’une part, Lansana Komara et Saramady Touré du RPG-arc-en-ciel et de l’autre, Aliou Condé, de l’UFDG, qui auraient négocié pied-à-pied pour aboutir à cette solution médiane à propos des délégations spéciales.
Ce serait donc dans une démarche visant à se donner une certaine envergure et conférer à son entretien avec le chef de l’Etat un certain succès, que Sidya Touré auraient inscrit cet accord au titre des acquis de la rencontre d’hier. Une initiative dictée par la subtile guéguerre que lui et Cellou Dalein Diallo se livrent autour du leadership de l’opposition guinéenne.
Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.