Accusé de viol, Tamsir de Banlieuz’art brise le silence

Alors que l’affaire défraie la chronique à Conakry, le présumé violeur de la fille dont la vidéo a été publiée mercredi sur les réseaux sociaux, a accepté de s’exprimer sur le sujet.

Dans une interview accordée ce vendredi à nos confrères de Gnakrylive.info , Tamsir ‘’le petit Banlieuz’art’’, parce que c’est de lui qu’il s’agit, a donné sa version des faits.

« J’aimerais tout d’abord dire à l’opinion public que Mame, la fille qui apparait sur la vidéo  est ma copine et nous avons passé un bon moment ensemble. Sauf que tout dernièrement ça n’allait pas trop entre nous. Donc pour pouvoir toujours me fréquenter elle se servait d’une dette que j’ai contractée auprès d’elle pour me voir, soit disant qu’elle veut récupérer son argent. A cause de cet argent, elle n’arrêtait pas de me harceler jusqu’au jour où elle est venue chez moi. Quand elle est rentrée, elle a pris le couteau sur la table pour me menacer en disant  que si je me rappelais du cas valdo. Et que si je ne lui paie pas son argent c’est la même scène qui va se reproduire. Donc c’est de là que tout est parti. », a expliqué le présumé violeur.

Poursuivant, il accuse un de ses amis d’avoir piraté la vidéo : « Cette vidéo n’est pas récente. Elle a été piratée.  J’ai été trompé par mes propres potes, dont mon ami Aly Badara Kéita, il était le seul à qui je laissais mon téléphone et qui connaissait mon mot de passe. Mais dernièrement ça n’allait pas trop bien entre lui et moi aussi à cause de l’argent qu’il ma détourné. Ce dernier a été le premier aussi à appeler Mame pour lui dire qu’il a vu la vidéo où elle est nue. C’est à partir de là que la fille s’est énervée contre moi. Mais j’avais toujours essayé de lui faire comprendre que nous allons mener une enquête pour savoir comment la vidéo est sortie de mon smartphone. »

Parlant de son état d’âme, après la publication de la vidéo sur les réseaux sociaux, qui a suscité des vives réactions et d’indignations chez les internautes, Tamsir soutient qu’il n’en avait pas l’intention de le faire.

« Je suis vraiment désolé de la tournure malsaine des évènements, je n’avais jamais cette intention de choquer la sensibilité des gens. Mais je sais que beaucoup sont des jaloux qui profitent de l’occasion pour m’enfoncer. Comme c’est le cas en ce moment. Aujourd’hui ma priorité c’est de trouver les voies et moyens pour résoudre au plus vite le problème. Une fois encore je présente mes excuses à tous ceux que cette vidéo a choqué mais qu’ils sachent que ça n’était pas dans mes intentions. » a-t-il soutenu.

En attendant de connaitre la suite de ce feuilleton qui fait couler encre et salive, la victime qui a déposé une plainte à la DPJ, a déjà été auditionnée, alors que plusieurs associations féminines projettent une marche pacifique le lundi 02 novembre prochain, pour dénoncer cet acte ignoble et inhumain et, pour que « plus jamais ça ».

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.