Affaire 19 juillet : Nouhou Thiam et Cie seront devant le tribunal jeudi

En détention à la Maison Centrale de Conakry sans jugement depuis 4 ans, le Général Nouhou Thiam et ses co-accusés, poursuivis dans l’affaire de l’attaque du domicile privé du Chef de l’Etat à Kipé, dans la nuit du 19 juillet 2011, seront bientôt devant le Tribunal militaire.

Selon une source judiciaire, le procès tant attendu de ces présumés auteurs de l’attaque s’ouvre jeudi 17 septembre 2015 à Conakry.

Déjà, seize autres accusés, sur les 33 civils et militaires interpellés dans cette affaire, ont été jugés et condamnés en 2013 pour la même affaire, dont le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo « AOB » et Jean Guilavogui, considérés comme les cerveaux de cette attaque, qui écopent chacun d’une peine à la réclusion criminelle à perpétuité. De même, Mme Fatou Badiar, la seule femme, a été condamnée à 15 ans de prison ferme. Avant le procès, le Commandant Aidor Bah, un des officiers de l’armée interpellé dans cette affaire a déjà trouvé la mort en prison.

A rappeler que le Général Nouhou Thiam a été Chef d’Etat major Général des forces armées guinéennes lors de la transition dirigée par le Général Sékouba Konaté.

Abdoul Wahab Barry, www.0kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.