Affaire 3000 USD entre Dansoko et Hadya : ce qui échappe…

Tout le monde parle, commente et prend position. La Gendarmerie de Kipé en fait un problème à elle, en interpelant les pièces essentielles du puzzle. Aujourd’hui, au-delà des tiraillements, des arguments avancés par les uns et les autres, ce qui échappe dans ce dossier ubuesque où s’entremêlent manifestement chantage, doute de proxénétisme, escroquerie, abus de confiance, etc., c’est bien cette publicité qu’on fait, peut-être sans se rendre compte sur les produits Armanti.

Certes, l’affaire des 3000 USD entre Thierno Mamadou Dansoko, PDG de Armanti Guinée et HadyaPresie, actrice crée des vagues, mais, la grosse publicité gratuite qui accompagne vaut tout son pesant d’or. Le nom de ce produit est connu à travers les médias, mais, pas si accentué ces derniers temps. Tout est partie d’une histoire de 3000 USD demandés à cet opérateur économique, à travers un échange de messages aura été la goutte qui a fait déborder le vase. Oui, pour le magot, mais, au préalable, un petit tour, à deux, dans une chambre de passage pour quelques heures. La démarche n’a pas semblé plaire à  HadyaPresie, laquelle a préféré ébruité l’affaire en publiant les captures d’écran de cette longue conversation.

Affaire à suivre….

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.