Affaire 4 milliards de CFA saisis à Dakar : L’opposition demande l’ouverture d’une enquête parlementaire

Suite au scandale financier qui a fait l’objet de l’interception d’une forte somme d’argent estimée à plus de 4 milliards de CFA, qui appartiendrait au président Alpha Condé, l’opposition républicaine entend se saisir du dossier et promet l’ouverture d’une enquête parlementaire.
L’annonce a été faite ce mercredi 27 Août lors d’une conférence de presse tenue à la Maison commune des journalistes à Coléah.
Pour le porte parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, cette affaire suscite plusieurs interrogations.
« On est en train de transférer dans les banques étrangères des montants colossaux en espèces par des voies et des procédures qui n’ont absolument rien de licite. N’en déplaise aux déclarations du gouverneur de la Banque Centrale.
Ce scandale financier qui fait aujourd’hui la une de tous les journaux dans le monde, révèle des méthodes mafieuses. Ce scandale met en lumière la mal gouvernance dans notre pays. Pendant que la Guinée souffre de la maladie Ebola, l’Etat signe des Contrats pour transférer des montants faramineux comme 58 millions de dollars et 20 millions d’euros, qui dorment, soi-disant, dans les caisses de la banque centrale, dans des paradis fiscaux.
Nous trouvons cela extrêmement grave. Et l’opposition dénonce vigoureusement cette pratique d’un autre âge. L’opposition dénonce cet usage illicite des biens publics. Nous nous posons plusieurs questions malgré le démenti apporté par la Banque Centrale, qui d’ailleurs pose plus de problèmes qu’il n’apporte de réponses.
Nous nous posons énormément de questions. D’où viennent ces montants ? D’où viennent ces millions de dollars
On se demande d’où vient cet argent ? Est-ce des francs guinéens du trésor public qui ont été monnayés dans le marché d’échange local pour être transféré dans des circuits officiels ? On se demande d’où viennent ces montants aussi importants dans un pays comme la Guinée où à l’intérieur, on ne fait pas de recettes significatives en devises.

Pourquoi ces montants sont transférés à l’Etranger et dans quel but ? Est-ce qu’il y a une acquisition spéciale à faire ? Est-ce qu’il y a un plan de développement extraordinaire que les guinéens ne savent pas ? Ces réponses-là, nous ne les avons pas. Pour quelle raison on traite les billets guinéens avec cette désinvolture. » s’est-il interrogé.

S’exprimant au cours des débats, Mohamed Tall de l’UFR et Jean Marc Téliano, du RDIC, ont promis que l’opposition va s’investir activement en vue de faire toute la lumière sur ce scandale financier qui continue à faire couler encre et salive.
« L’opposition va demander un audit indépendant de la banque centrale. Non seulement sur son fonctionnement interne, mais la situation de ses avoirs à l’étranger et ses relations avec ses correspondants. On aurait une commission parlementaire autour de cette question. Parce que ceci révèle une situation extrêmement grave pour notre pays », a-t-on promis.

Dans ce dossier qui domine l’actualité nationale, l’opposition entend user de tous ses moyens pour éclairer la lanterne de l’opinion nationale et internationale sur ce scandale financier.
Abdoul Wahab Barry, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.