Affaire 50 bus turcs: Alpha Condé demande « de prendre les dispositions urgentes »

« Le gouvernement a été piégé dans la négociation de ces bus. A l’époque, on pensait que c’était des bus neufs. C’est à notre grande surprise qu’on voit des bus débarquer à Conakry qui sont utilisés de près de 17 ans par Istanbul. Même l’usine qui les a fabriqués ne fonctionne plus. »

Oyé Guilavogui des Transports s’était récemment indigné, mais, visiblement, Alpha Condé n’en a cure. Le jeudi dernier, le Président de la République a demandé au Ministre en charge des transports de prendre les dispositions urgentes pour la mise en circulation des 50 bus et de veiller à la régularité du train de transport urbain de Conakry. Cette invitation intervient au moment même où des opposants, à travers Mouctar Diallo réclamait la mise en circulation de ces 50 bus : « Nous voudrions donc que ces bus soient mis en circulation et que d’autres dispositions soient mises en place pour renforcer le secteur du transport public qui est fondamental et qui participe à l’amélioration des conditions de vie des populations.»

Pour la petite histoire, la Turquie a remis 50 bus de transport urbain à la Guinée, peu après que la compagnie aérienne Turkish Airlines (THY). Annoncé par le président turc lors de sa visite à Conakry, le don a été livré en deux tranches.

Aujourd’hui, tous les 50 bus sont à Conakry. On ne sait pas en revanche comment cette flotte sera gérée encore moins comment s’effectuera l’assistance technique.  C’est pourquoi on craint fort que ces bus déjà vieux ne prennent le chemin de la SOTRAGUI.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.