Affaire assassinat présumé de Dalein : où en est-on ?

On ne saura certainement jamais si c’est réel que le régime est derrière la tentative d’assassinat du chef de file de l’opposition. Près d’un an après la forfaiture, le dossier reste pendant. Entre temps, Dalein a été auditionné.  Simultanément, le présumé coupable et/ou complice – Bafoe – se dédouane et, avec lui, il a réussi à arracher l’adhésion de Dalein lui-même.

Pourtant, dans une déclaration commune, datée du jeudi 25 octobre 2018, les diplomates, membres du comité des observateurs internationaux de l’accord politique du 12 octobre 2016, réclamaient la transparence sur cette tentative d’assassinat présumée. C’est ainsi qu’ils ont condamné l’acte et ont demandé « à ce que l’enquête diligentée par le Procureur Général de la Cour d’Appel soit rapidement menée et puisse faire toute la lumière sur la réalité des faits. » Ils avaient également invité les acteurs politiques « à la modération des propos afin de ne pas attiser des tensions qui pourraient avoir de graves conséquences pour le pays. »

Pour faire taire les dissensions, les diplomates, membres du comité des observateurs internationaux de l’accord politique du 12 octobre 2016 « exhortent l’ensemble des acteurs politiques guinéens à privilégier la négociation, le dialogue et le respect des accords afin que les échéances électorales prochaines puissent se tenir dans des conditions plus favorables, de sérénité et de confiance. »

Cette déclaration n’aura rien servi. Les mêmes acteurs politiques s’accusent et s’attaquent à tout-bout-de-champ. Sauf que la hargne de la vengeance semble se dissiper. Peut-être le temps de réaliser que le 3è mandat est véritablement enclenché par des mouvements continus.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.