Affrontement à Dixinn : le député Aboubacar Soumah, à l’index

« Nous avons préparé 1200 jeunes non pas pour aller attaquer quelqu’un mais pour sécuriser les citoyens dans les différents quartiers. Il faut être vigilant et surveiller l’ensemble des citoyens des quartiers. »

Aboubacar Soumah, tête de liste du RPG à Dixinn et ex député de l’UFDG a ainsi soufflé sur les braises, hier en faisant une telle déclaration, au moment même où les résultats provisoires sont encore contestés par l’UFDG. Il avait juré de faire échec à son ancien parti dans cette circonscription prisée par le RPG. Or, les chiffres disponibles ne semblent point le satisfaire. Il est inquiet et craint de voir ses ambitions s’envoler comme château de cartes.

A Dixinn, le RPG s’offre la tête et obtient 14 sièges avec 18311 voix, l’UFDG 13 sièges avec 17738 voix, l’UDG arrive troisième avec 5 sièges pour 6275 voix, la liste indépendante 2 sièges avec 2317 voix, l’UFC et l’UFR obtiennent chacun 1 siège, le parti socialiste 866 voix pour 1 siège et enfin la coalition PADES 1 siège avec 443 voix.Avec ces chiffres provisoires, l’ex député UFDG de Dixinn devenu nouvel allié du RPG a-t-il vraiment réussi à faire échec au parti de Dalein ? La surenchère politique à laquelle l’ancien allié s’est livré risque de mal tourner. La physionomie actuelle – encore qu’elle est provisoire – ne semble point jouer en faveur de ses serviteurs : Alpha Condé et le RPG. Etant entendu que nombreux BV ont été annulés notamment à Hafia, traditionnellement acquis à Dalein Diallo.

Agacé donc par ces résultats, Aboubacar Soumah mobilise 1200 jeunes. Comme si la Police et la Gendarmerie ne suffisent pas pour sécuriser les personnes et leurs biens. Cela rappelle étrangement les quelque 3000 miliciens de MalickSankhon annoncés au cours d’une assemblée générale ordinaire du RPG, à Conakry. Très vite, on se rappelle, le ministre de la Défense Mohamed Diané avait mis les points sur les i. Cette fois-ci encore c’est un nouvel allié qui annonce la mobilisation de 1200 jeunes. Et c’est bien ceux-ci qui sont allés attaquer le domicile de Dalein Diallo, à Dixinn. La tension est palpable à la veille de la proclamation des résultats par la CENI.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.