Afrique du Sud : L’Allemagne soutient la production de vaccins


Berlin est disposée aussi à soutenir le transfert de technologie.

Johannesburg (dpa) – Le gouvernement allemand veut fournir des millions d’euros pour soutenir la production de vaccins en Afrique du Sud, a déclaré, le ministre fédéral de la Santé Jens Spahn, lors d’une visite à Johannesburg. Berlin est prête à fournir jusqu’à 50 millions d’euros (61 millions de dollars), a précisé Jens Spahn, à l’occasion d’un événement organisé dans une université sud-africaine. Berlin est disposée à soutenir le transfert de technologie, tout comme la France et l’Union européenne (UE), a noté Spahn, faisant remarquer que L’Afrique importe actuellement 99 pour cent de ses vaccins.

L’Allemagne et d’autres pays européens se sont opposés à l’idée de lever la protection des brevets, arguant que cela ne ferait que décourager les entreprises privées à mobiliser les ressources nécessaires pour mettre au point un vaccin contre le coronavirus. Des divergences sont apparues sur la question de l’assouplissement de la protection par brevet des vaccins contre le Covid-19. L’Allemagne a fait valoir que les brevets ne sont pas la raison pour laquelle des pays comme l’Afrique du Sud ont du mal à obtenir des vaccins.

Le problème réside plutôt dans les goulets d’étranglement de l’approvisionnement qui empêchent les entreprises de recevoir des quantités adéquates de matériaux sensibles, nécessaires à la production de vaccins. Selon Jens Spahn, les transferts fonctionnent mieux entre partenaires volontaires. « Une coopération volontaire, parce que vous êtes engagé, est toujours plus efficace que d’être forcé », a-t-il dit. « Nous voulons vous soutenir ».

Auparavant, le ministre allemand avait entamé sa visite de deux jours en Afrique du Sud, en rencontrant son homologue Zweli Mkhize. Il a également pu voir un dispositif de test du coronavirus, dont la construction a été financée par l’Allemagne. La visite de Jens Spahn s’inscrit dans le cadre de la promotion par l’UE de la production et de l’accès aux vaccins en Afrique.

Source: dpa-news.de

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.