Algérie : « Rien, dans la Constitution actuelle, n’autorise ni le report de la présidentielle ni la prolongation du mandat »

Le juriste Rostane Mehdi, directeur de Sciences Po Aix, estime, dans une tribune au « Monde », que les autorités algériennes doivent s’appuyer sur la Loi fondamentale pour réformer le système politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.