Alia Diaby (INDH) dénonce « Le mensonge et le mépris du gouvernement »

Il a mis à nue ce que tout le monde pense tout bas : le mensonge du gouvernement, pour ne pas dire les fausses promesses d’Alpha Condé.

Le Président de l’INDH s’en est donc pris à toute la gouvernance du Président guinéen : «Quand on voit le mensonge de cette administration, et le mépris qu’affiche ce gouvernement vis-à-vis du bien-être des Guinéens, il n’y a pas raison qu’on puisse tuer. Si vous partez dans cette localité de Mandiana, vous serez tristes de voir les conditions de vie. Ce sont des conditions de vie difficiles dans les quelles végètent les populations. Le gouvernement a trop menti, il y a eu trop de fausses promesses et d’engagements dans l’air qui n’ont jamais été matérialisés. »

Le gouvernement a trop menti ? C’est un bel euphémisme pour ne pas dire carrément que papa promesses a abusé de ses votants, de l’autre berceau du RPG, le parti au pouvoir. Alia Diaby, connu pour sa pondération et sagesse notoires envoie une autre claque aux Bérets rouges qui ont réprimé les manifestants dans le sang : «C’est écœurant et révoltant, c’est sauvage de la part des forces de l’ordre. Il faut que les forces de défense et de sécurité comprennent que les armes qu’elles ont, ne sont pas des armes à diriger contre les Guinéens. Ce sont des armes qui doivent servir à la protection et à la sécurité des guinéens. On ne dresse pas ces armes contre les citoyens.» Il dénonce ce qu’il appelle  « Une force excessive pour abattre les Guinéens comme si on avait aucun droit. »

Cette sortie d’Alia Diaby tranche largement avec celles faites par la société civile, les leaders politiques ainsi les sages et autre Sotikémo. Une bonne entame de son mandat après la Cour constitutionnelle où Alia officiait en qualité de conseiller.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.