Allemagne : les socialistes prêts à discuter avec Merkel

Une ouverture inattendue. Le chef des sociaux-démocrates allemands, Martin Schulz, a renoncé à son opposition de principe à une coalition avec la CDU-CSU d’Angela Merkel.

Après une longue nuit de négociations, la direction du parti avait déjà annoncé dans la matinée être prête à la discussion pour tenter de sortir l’Allemagne de la crise politique actuelle, provoquée par l’échec de la chancelière à former un gouvernement avec les libéraux et les écologistes.

Les sociaux-démocrates, arrivés deuxièmes des élections fédérales de septembre dernier mais avec le pire score de l’histoire du parti depuis 1933, avaient pourtant souhaité siéger au Bundestag sur les bancs de l’opposition. Cette décision avait été réaffirmée à plusieurs reprises par Martin Schulz. « Une chose doit être claire cependant : si ces discussions devaient aboutir, d’une manière ou d’une autre, à une participation à la constitution d’un gouvernement, il reviendra alors aux militants de notre parti de voter », a donc prévenu le président du SPD.

Schulz va rencontrer Merkel

Le flou demeure cependant : dans sa courte allocution, Martin Schulz n’a pas précisé dans quelle mesure le SPD était prêt à discuter avec les conservateurs. Former une coalition gouvernementale avec les conservateurs, comme avant ? Ou soutenir un gouvernement minoritaire emmené par Merkel avec les Verts ?

Le président du SPD doit rencontrer pour la première fois Angela Merkel et son allié bavarois Horst Seehofer la semaine prochaine, une discussion qui doit avoir lieu dans le cadre d’une médiation du président Frank-Walter Steinmeier qui veut à tout prix éviter de nouvelles législatives. D’après les sondages, le séisme qui s’était produit dans les urnes le 24 septembre dernier – avec l’élection de députés d’extrême droite– risquerait de se reproduire, l’opinion n’ayant pas fondamentalement changé de position. Ce serait un nouveau retour au point de départ pour Merkel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.