Alpha baratine Sydia : « Nous avons les mêmes objectifs»

Il ne restait plus cela ! Alpha Condé après s’être invité chez le leader de l’UFR déclare à celui-ci qu’il a les mêmes objectifs que lui. L’image n’est pas passée inaperçue, surtout que l’UFR a mis de l’eau dans son vin pas en accusant cette fois-ci le RPG et l’UFDG, mais plutôt Boureima Condé pour avoir participé au consensus politique synonyme de sortie de crise postélectorale.

 Cette sortie d’Alpha Condé avait deux objectifs. D’abord procéder au politiquement correct. Cela consiste à une ouverture pour une possible alliance voire une renonciation à certaines Communes (Matam, Boké, etc.) pour barrer la folle avidité des voix de l’UFDG. C’est donc une sorte de consolation que le président était venu apporter à son ami de plus de 30 ans : «J’ai tenu à venir personnellement pour montrer aux militants du RPG et de l’UFR que nous sommes ensemble et que nous sommes décidés à travailler ensemble pour le bonheur de ce pays. J’ai tenu personnellement à venir vous montrer qu’entre l’UFR et le RPG, il n’y a pas de problème, montrer qu’il n’y a pas de nuages malgré que la Guinée et un pays de rumeurs et de bruits. Il n’y a pas zones d’ombre », confesse Alpha Condé.

 Le second objectif de la visite c’est de taire une dissension, un malaise qui existe entre les deux hommes politiques, en dépit de leur proximité, à peine acceptée par Sydia Touré. Par cette démarche, Alpha Condé expose davantage le Haut représentant, lequel n’a de cesse à clamer sa non appartenance au parti au pouvoir. Si c’est un jeu politique pour sacrifier Sydia Touré, par ailleurs revendiquant son statut d’opposant, Alpha Condé l’a alors bien réussi. On ne peut comprendre en effet qu’on soit opposant à un régime et qu’on ait les mêmes objectifs avec ce même régime. Il n y a aucune cohérence.Alpha Condé le sait. Avant de déclarer : « L’essentiel c’est que nous avons (UFR et RPG) les mêmes objectifs et nous sommes décidés à travailler ensemble. »

 

Alpha Condé baratine ainsi Sydia dans une comédie politique rarement utilisée. Cette déclaration du président est pourtant absolument fausse. Bien que bien pensé pour certainement se débarrasser d’un partenaire-adversaire devenu encombrant. En cause : Le RPG et son leader Alpha Condé sont au pouvoir et ils cherchent inexorablement à en jouir, à garder davantage ce pouvoir, jusqu’à penser déjà à une modification constitutionnelle. Tandis que l’UFR – jusque-là en tout – se bat pour accéder au pouvoir, après avoir vu sa place octroyée à ce même RPG, lors de la présidentielle de 2010. En quoi donc ces deux partis ont les mêmes objectifs ? L’UFR et les autres doivent être amnésiques pour y croire.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.