Alpha Condé : ‘’En 2010…, j’ai regretté d’être président’’

Au cours de sa rencontre avec les enseignants, Alpha Condé a une
nouvelle fois rappelé son état d’âme après son élection à la tête du
pays, en 2010. Le président guinéen a exprimé se regrets :

« En 2010, quand je suis devenu président, avant de prêter serment,
j’ai fait venir le Fonds monétaire, Kassory en était témoin. J’ai dit
‘’faites-moi le point sur la situation de la Guinée, et quand ils
l’ont fait, je vous assure que j’ai regretté d’être président, quand
j’ai vu dans quel état était ce pays, l’inflation était à 21%, la
Banque centrale n’avait même pas de devises pour deux semaines
d’importation. », a-t-il révélé.

Et le président guinéen de poursuivre : « Les hommes d’affaires
viennent pourquoi ? Quand ils font une nuit à l’hôtel Novotel, tout le
monde sait quel était l’état de cet hôtel : pas de climatisation, il y
a des moustiques, les draps sont sales, le déficit budgétaire de 12%,
quand l’électricité venait, les enfants sortaient dans les cours pour
dire « Tè bara fa » (le courant est revenu, ndlr.), ils dansaient dans
les cours. Aujourd’hui, l’inflation est à 8%, la Banque centrale plus
de quatre mois de devises d’importation. », S’est réjoui le locataire
du palais Sékhoutouréya.

Mais où est l’impact et les traces du changement tant attendu par les guinéens ?
Pour l’instant, du moins qu’on puisse dire, tout se limite au stade
des discours et des promesses non tenues.
En 7 ans de gouvernance, peut-on parler d’amélioration ou de
détérioration de la situation macroéconomique ?

Alexis Lamah, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.