Alpha Condé perd Kaloum : « Rien n’est joué », rassure le RPG

« La situation de Kaloum est la suivante, vous avez une candidate qui a obtenu 11 et vous avez notre parti qui a obtenu 7, d’autres partis ont obtenu 6 et d’autres 4 et le dernier a eu 1, rien n’est joué à Kaloum, je pense que le RPG-arc-en-ciel aura la Mairie de Kaloum. » MalickSankhon est vraiment confiant. Il espère et rassure. Kaloum ne sera pas finalement dans les mains d’Aminata Touré.

Avec ses 7741 voix, soit 36,04% correspondant à 11 conseillers, cette fille du premier président de la Guinée indépendante Ahmed Sékou Touré a réussi là où le RPG, l’UFR et l’UFDG, les trois partis les mieux implantés dans la Presqu’île. Rien ni personne n’ont réussi déboulonner Kaloumyigui : ses affiches et autres portraits ont été nuitamment déchirés par une bande à la solde d’une fausse notabilité forgée de toutes pièces établie à Kaloum, des discours qui portent préjudice ont été tenus. Mais tout ceci n’a nullement altéré l’ardeur de Kaloumyigui.

Aujourd’hui, le RPG menace de reprendre Kaloum. Déjà MalickSankhon avait donné des consignes de votes, mais malheureusement celles-ci n’avaient pas été tenues en compte, malgré les billets de banque: «A Kaloum il y a trop de confusion. En quoi consiste la confusion ? C’est de dire que la liste d’Aminata Touré qui est une liste indépendante, travaille pour Alpha Condé. Je le dis et je le redis que c’est Archi-faux. La liste d’Aminata Touré est une liste adverse au même titre que l’UFDG, au même titre que l’UFR à Kaloum. Nous n’avons de partenaire que ceux qui ont accepté de venir sur notre liste. Donc si vous votez pour la liste d’Aminata Touré, vous votez contre Alpha Condé. » Le même Malick jure de reprendre Kaloum. Sans trop dire comment. Certains mauvaises langues évoquent une alliance de raison entre Kaloumyigui et le RPG.

Ce qui n’était pas prévu par Aminata Touré. « Moi je suis né PDG, je mourrai PDG, je ne peux être autre chose que PDG. Les communales, je suis allée comme candidate indépendante, parce qu’encore une fois, je veux être à l’écoute des populations. Je veux fédérer toutes les populations de Kaloum. Que d’abord les populations de Kaloum se regardent, qu’ils s’asseyent et qu’ils se parlent et c’est comme ça qu’on va résoudre le problème», déclarait-elle récemment. Va-t-elle se dédire aujourd’hui et du coup donner raison au RPG et à ceux qui doutent encore de son indépendance? C’est toute la question.Et elle fait réellement débat.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.