Alpha Condé veut d’un second mandat : réaction de l’UFR

« Au moment où des efforts sont engagés pour relancer le dialogue afin de restaurer la confiance, les propos du Chef de l’Etat ne pourront que compromettre ces efforts en créant d’avantage de suspicions autour du processus électoral.»

L’UFR réagit ainsi suite à la volonté affichée d’Alpha Condé de triompher après la présidentielle dont les préparations sont déjà très vivement controversées. Cette sortie d’Alpha Condé, le 4 février dernier, contre toute attente surprend. Tant et si bien le fichier électoral est loin d’être toiletté. A lui seul, il constitue la pomme de discorde.

De l’avis de Bah Oury, vice président de l’UFDG en exile, « Le fichier électoral que la Sagem avait confectionné entre 2007 et 2010, qui a pu enregistrer, recensé une grande majorité de nos compatriotes, a été corrompu et mis de côté. Le fichier de la Sagem était une base sur laquelle un fichier renouvelé, enrichi chaque année aurait pu permettre d’avoir un fichier propre afin d’obtenir des élections crédibles. Comme Alpha Condé ne veut pas de la transparence, ce fichier de base est détruit. Par conséquent, nous ignorons quel sera le fichier des présidentielles de 2015 et des communales. Or vous savez, une élection c’est d’abord le fichier électoral. Si le fichier n’est pas correct, attendez-vous à ce que l’élection ne soit pas correcte. Cela veut dire que le travail est à refaire en ce qui concerne le fichier. »

L’annonce d’Alpha Condé risque de remettre en cause les quelques rares acquis du dialogue inter guinéen.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.