Alpha en France : on se justifie sur la tenue des locales…

L’homme par qui le pays court un gros risque d’embrasement était à Paris pour justifier la non-tenue des locales avant la présidentielle. Même si, dans les conclusions du dialogue dont les facilitateurs sont des Guinéens sont largement mentionnées les locales avant la présidentielle.

Pour Alpha Condé, « Le gouvernement est ouvert au dialogue, nous, nous n’avons jamais fermé le dialogue. Ça dépend, un dialogue sur quoi. Nous nous sommes mis d’accord avec l’opposition sur le choix d’un opérateur par appel, sur ce que nous avons fait. Il n’y a jamais eu de discussion sur les locales. »

Et d’ajouter : « Par contre, évidemment, la condition guinéenne impose que les élections, les présidentielles, aient lieu à une date précise, sinon il n’y a plus de pouvoir. Nous, nous voulons une Céni technique et c’est eux qui ont demandé une Céni politique. La Céni est élue pour sept ans. Une fois qu’ils ont prêté serment, ils sont engagés par leur serment. Donc nous, nous sommes ouverts. Mais quand des manifestations consistent à lancer des pierres contre les gendarmes, nous faisons tout pour qu’il y ait un maintien de l’ordre républicain. »

Jeanne Fofana, www.kababacir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.