Alpha et les médias guinéens : la carotte et le bâton !

C’est manifestement face à un dilemme cornélien que se trouve Alpha Condé. Il s’agit pour lui de ménager le chou et  la chèvre. La carotte et le bâton. La diplomatie et la menace. La souplesse et la rigidité. Mais aussi les bourdes, les sauts d’humeurs, les excès et l’emportement.

Alpha Condé se dit panafricain, grand démocrate ayant lutté pendant de longues décennies pour l’instauration de la démocratie en Guinée. C’était au moment où il était qualifié ‘’d’opposant historique’’. Aujourd’hui, il semble être excédé par les dénonciations que font les médias, que font des syndicalistes et des opposants.

Ne sachant plus quoi faire au milieu de cadres militants pyromanes, le président guinéen tente de nuancer : « Si je suis là aujourd’hui, la presse a joué un grand rôle pour m’accompagner même quand j’étais en prison je reconnais. Mais il faut que la presse guinéenne soit à la hauteur. Nous allons accompagner la presse et avec la francophonie pour les aider pour être professionnelle parce que la démocratie a besoin d’une presse. Je suis venu comme ça fait longtemps vous m’aviez pas vu. » Il a tout intérêt à mettre de l’eau dans son vin, au moment même où il guette un 3è mandat dans un contexte de crise socioéconomique et politique dont on ne maitrise pas encore tous les contours.

Mais déjà, certains radios locales se sont insurgées contre les velléités du chef de l’Etat. Ce qui n’est pas du goût de certains faiseurs de roi voyant le diable partout et cherchant des bouc-émissaires partout, dans les rangs de l’opposition.

En menaçant d’un côté les médias guinéens et en tentant de les ménager au même moment, Alpha Condé prouve son manque de sérénité. De leur côté, les journalistes promettent une douche froide au chef de l’Etat. Tant par radio, TV que par les réseaux sociaux et les sites internet guinéens. De quoi casser l’élan du président. Les braises sont encore sous la cendre.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.