Aminata Touré ‘’Kaloum yigui’’ : envers et contre tout !

Personne n’aurait certainement parié sur son ascension dans cette foire d’empoigne que constitue cette joute électorale qui s’est tenue le 4 février dernier. Aminata Touré, avec son Kaloum Yigui est venue perturber les ambitions du parti au pouvoir dans la circonscription de Kaloum.

Avec ses 7741 voix, soit 36,04% correspondant à 11 conseillers, cette fille du premier président de la Guinée indépendante Ahmed Sékou Touré a réussi là où le RPG et l’UFR tous deux revendiquant Kaloum ont échoué. Envers et contre tout, la sexagénaire et épouse de feu Maxime Camara, la légende du football guinéen est en pole position. De nombreuses tentatives ont été orchestrées pour balayer d’un revers de main cette percée historique inespérée. Des déclarations les plus rigides qui devraient même porter préjudices à Kaloum yigui ont été faites par des zélés du RPG, juste pour briser l’élan d’Ami. Ses affiches et autres portraits ont été nuitamment déchirés par une bande à la solde d’une fausse notabilité forgée de toutes pièces établie à Kaloum. Mais tout ceci n’a nullement altéré l’ardeur de Kaloum yigui.

Aminata a dû faire face à une redoutable adversité dont des noms sont fréquemment cités. Il s’agit : Malick Sankhon, Bobody et les autres faire-valoir. Rien, absolument rien n’a perturbé Aminata. Même pas cette dame qui a essayé d’exhumer des pages sombres de l’histoire de la Guinée et les attribuer à Kaloum Yigui. Ami Touré est restée de marbre. Imperturbable. Elle commence à forcer l’admiration et jouir de soutiens. Le premier est celui de Dalein Diallo, venu selon les chiffres officiels, en troisième position.

Selon le chef de file de l’opposition, « Le RPG, qui a été complètement laminé, pendant ce scrutin, cherche à légitimer la fraude qu’ils sont en train d’organiser pour dire qu’ils ont gagné, partout sauf à Ratoma. Mais ce n’est pas vrai. A Kaloum, tout le monde sait que c’est Mme Aminata Touré, qui a gagné. A Matam, c’est l’UFDG qui est en avance et à Matoto également. Il n’y a pas à crier victoire, alors que le RPG sait pertinemment qu’il a perdu dans les cinq communes de Conakry. » Ce soutien à peine voilé en dit long sur la personnalité qu’incarne désormais Aminata Touré.

Envers et contre tout !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.