Annonce de l’ouverture d’un cadre de dialogue : l’opposition a besoin de 48 heures pour se prononcer‏

Alors que le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, a qualifié le matinmême de ‘‘non-événement ’’ le courrier du président de la République instruisant le Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana à l’ouverture d’un cadre de dialogue entre la mouvance et les partis de l’opposition, l’opposition républicaine s’est donné quarante-huit heures pour accepter ou décliner la main tendue d’Alpha Condé.

Cette décision a été prise par les leaders de l’opposition au cours d’une réunion tenue au siège de l’Union des forces républicaines, mardi après-midi à Conakry. M. Sylla a par ailleurs renouvelé l’ouverture de ses collègues à un dialogue permettant de ‘‘préserver le climat de paix en Guinée’’.

Mais il convient de rappeler que plus les jours passent, plus on se rapproche du 11 octobre, annoncé comme la date du premier tour de l’élection présidentielle.

Thierno Diallo, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.