Annulation du calendrier électoral : Jusqu’où ira l’opposition ?

Malgré le nombre des victimes enregistrées lors des dernières manifestations, l’opposition guinéenne ne désarme pas. Elle compte redescendre dans la rue pour la nième fois, ce jeudi 30 Avril à Conakry pour exiger l’annulation du calendrier électoral, qui inverse l’ordre des élections (présidentielle avant les communales.

La décision a été prise samedi au terme d’une réunion qui a réuni certains leaders et représentants des partis politiques de l’opposition.

Pendant ce temps, la Commission Electorale Nationale indépendante (CENI) poursuit ses activités comme si de rien n’était. L’institution chargée d’organiser les élections en Guinée a déjà procédé au lancement des opérations de révision des listes électorales, qui s’étendront jusqu’au 8 juin prochain.

Mais à l’allure où vont les choses, l’on se demande quelle marge de manœuvre les opposants disposent-ils pour ramener la CENI à revenir sur sa décision, étant donné que le président Alpha Condé, qui doit entériner cette décision par décret présidentiel, dit haut et fort qu’il est hors de question de modifier le calendrier électoral.

Au delà des manifestations politiques qui coûtent cher à l’opposition avec son cortège de malheurs, qu’est ce que l’opposition peut faire pour plier la CENI et le pouvoir en place, afin que les élections locales se tiennent avant la présidentielle ?

La Communauté internationale va-t-elle utiliser son influence pour un dénouement heureux de la crise ?

Pour l’instant la Communauté internationale a une position floue et son implication à la résolution de la crise se limite aux déclarations, mais qui sont sans suite.

En tout état de cause, l’unique arme fatale de l’opposition pour se faire entendre, ces sont les manifestations de rue. C’est pourquoi elle (opposition), promet d’intensifier les manifestations et paralyser les activités économiques et rendre le pays ingouvernable.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.